Auchay-sur-Vendée

Aux portes du Marais poitevin

Village issu de la fusion de deux communes : Auzay et Chaix

Un village authentique…

Auzay

Le relief escarpé du petit village d’Auzay tranche sur la plaine alentour, dominé par le bel ensemble que forment l’Eglise Notre-Dame de la Nativité (du XIè siècle mais très remaniée au XIV et XVè siècle) et le Château de la Cour (XIXè).

Niché au cœur du village, entre les deux versants, le lavoir du XIXè siècle est remarquablement conservé. Très bien abrité avec sa forme de préau, il protégeait les lavandières qui y battaient le linge tout en échangeant confortablement des commérages.

La source cristalline qui le traverse, coule encore sauf en période d’été.

De récentes campagnes de fouilles archéologiques ont confirmé l’occupation du site de l’Eperon des Chateliers à la fin du néolithique.

Les sépultures mises au jour et squelettes retrouvés en attestent. D’autre part, des fragments de poterie sigillée trouvés au début du XXè siècle confirme la pérennité de l’habitat à l’époque gallo-romaine.

Chaix

Le paradis des pêcheurs...

La rivière « Vendée » qui serpente entre Fontenay-le-Comte et l’Ile-d’Elle a permis le développement du village de Chaix.

Aujourd’hui, le chemin de halage permet aux pêcheurs et aux promeneurs de profiter du calme de ses berges et d’observer l’écluse de Massigny.

Ce parcours est jalonné d’accueillantes aires de pique-nique. La cale de pierre, autrement dit le port, facilite l’embarcation.

Tout près, on peut admirer l’église St Etienne (XIème siècle), fortement remaniée au XVIIème siècle à la suite des guerres de religion. Cependant, de la construction primitive subsistent le chœur et l’abside du XIème siècle.

La cloche (230 kilos) datant de 1763, a été restaurée en 1999.

Partout alentours, on peut admirer de très beaux logis. Au Moyen-Age, Chaix ne comptait pas moins de six seigneuries présentes sur sa paroisse !