-A +A
  • découvrir le patrimoine

La fée Mélusine

La légende de la fée bâtisseuse

Le secret de la fée Mélusine

Issue des contes populaires et chevaleresques du Moyen Âge, la fée Mélusine est devenue un personnage culte de la mythologie française. Connaissez-vous l’histoire de la femme à la queue de serpent ?

Le sortilège de Mélusine

La fée Pressine, mère de Mélusine jeta un sort à ses trois filles pour avoir offensé leur père, Elinas, roi d’Albanie. Elle attribua à Mélusine la malédiction suivante : chaque samedi, ses longues jambes se revêtiront d’écailles et prendront l’aspect d’une queue de serpent. Si on la surprenait dans cet état, jamais plus elle ne reprendrait forme humaine. Pour contrer le maléfice, l’homme qu’elle épousera ne devra point chercher à la voir ce jour-là.

Raimondin rencontre Mélusine

Un beau jour, Raimondin part avec son oncle, le comte de Poitiers, à la chasse au sanglier. La poursuite de l’animal se termine mal : le neveu tue accidentellement son oncle lors de la mise à mort de la bête. Envahi par un profond chagrin, il erre à l’aventure à travers la forêt de Coulombiers.

Au détour d’un chemin, il aperçoit trois jeunes filles dans une clairière. Mélusine lui sourit et vient lui parler. Elle lui promet bonheur et prospérité s’il consent à l’épouser. Toutefois, il devra en retour ne jamais chercher à savoir où elle va et ce qu’elle fait le samedi. Raimondin, ébloui par la beauté de la jeune fille, accepte et les noces sont célébrées.

En épousant la fée, Raimondin devient le plus puissant seigneur du Poitou. Mélusine, la bâtisseuse, construit le château de Lusignan sur les terres de son mari. Elle se plaît aussi à parsemer les collines alentour de majestueuses cités et forteresses.

La jalousie du seigneur de Lusignan

Mais le mystère autour de Mélusine commence à faire parler. Des dix garçons nés de leur union, chacun d’eux présente une infirmité. L’un n’a qu’un œil au milieu du front, l’autre une griffe de lion sur la joue… Et pourquoi diable Mélusine s’enferme-t-elle donc tous les samedis ?

Convaincu par son frère jaloux, Raimondin cherche à percer le secret de son épouse. Il la rejoint dans le bas de la tour où elle s’est isolée. Muni de son épée, il fend la serrure de la porte et la surprend dans son bain peignant ses longs cheveux blonds.

Au moment où il s’aperçoit que le corps gracieux de Mélusine se termine par une énorme queue de serpent, la fée se met à hurler et s’envole par la fenêtre. Elle profère d’horribles menaces à l’encontre des forteresses qu’elle a construit pour Raimondin « Pouzauges, Tiffauges, Mervent, Châteaumur et Vouvant iront chaque an, je le jure, d’une pierre en périssant ».

Certains disent qu’elle revient encore certains soirs hanter les ruines de ses châteaux.

 

© Tapisserie Maurice de la Pintière