Brioche vendéenne sortant du four
©Simon Bourcier pour Vendée Expansion
Terroir & Gastronomie

Les spécialités vendéennes

Lors de votre séjour en Pays de Fontenay Vendée, vous allez forcément vous régaler ! La région est réputée pour sa gastronomie aux recettes emblématiques et mets traditionnels. Découvrez les incontournables du patrimoine culinaire vendéen.

Les saveurs sucrées de Vendée

La brioche tressée et la gâche vendéenne

 

La brioche et la gâche vendéenne sont deux gâteaux moelleux autrefois associés aux célébrations de Pâques ainsi qu’aux mariages, baptêmes et communions.

La brioche vendéenne riche en beurre et en œufs est confectionnée avec une farine au levain. Son tressage traditionnel est réalisé à la main.

La gâche vendéenne à la texture fondante se différencie par sa forme ovale et la présence de crème fraîche.

Les tourtisseaux ou beignets vendéens

 

Les tourtisseaux ou tortisseaux sont des beignets bien ventrus, à la pâte levée que l’on fait frire. Ils trouvent leur origine dans le Marais poitevin.

Cette pâtisserie est préparée lors du carnaval pour célébrer le Mardi gras. En Vendée, ils remplacent les crêpes traditionnelles de ces périodes de fêtes.

On les appelle aussi des bottereaux dans le bocage vendéen.

Les mets salés vendéens

 

Si vous souhaitez déguster un repas typiquement vendéen, commencez par un préfou en guise de mise en bouche avant de savourer un jambon de Vendée accompagné de mogettes.

Le préfou

Autrefois un boulanger vendéen avait l’habitude de placer un pain aplati dans la gueule du four pour en tester sa température. Un jour, il eut l’idée de l’ouvrir en deux et le garnir de beurre et d’ail haché pour le manger chaud. C’est ainsi qu’est né le préfou ou « préfour » en patois. Ce pain garni savoureux se partage généralement à l’apéritif.

Le jambon de Vendée

Le jambon vendéen est un jambon cru de salaison désossé selon le principe « os coulé ». Il est salé au sec et frotté à la main avec un mélange de sel marin et d’épices puis nappé d’eau-de-vie. La dénomination « Jambon de Vendée » bénéficie d’une indication géographique protégée.

La mogette

Culture traditionnelle du bas bocage depuis le 16e siècle, la mogette est un haricot blanc et mi-sec emblématique du terroir vendéen. La cuisson se faisait autrefois au feu de bois dans un pot en terre avec un morceau de lard. La mogette de Vendée bénéficie elle aussi d’une indication géographique protégée.

Les apéritifs de Vendée

Si la Vendée est connue pour ses vins des fiefs vendéens, elle produit aussi des apéritifs et liqueurs traditionnelles comme la troussepinette, le kiki vendéen ou encore le kamok.

Le vin d’épines ou troussepinette ou Kiki vendéen

 

Le vin d’épines dit aussi épinette ou troussepinette est un vermouth fabriqué à partir de jeunes pousses de prunellier.

Les épines noires et tendres de l’arbuste macèrent pendant au moins deux semaines avec du vin, du sucre et de l’eau-de-vie. Le mélange est ensuite filtré et mis en bouteille.

Le Kiki vendéen est la marque d’un vin d’épines servi traditionnellement dans un petit verre Duralex surnommé « le kiki ». Il se décline aussi dans d’autres parfums en mêlant aux épines noires des fruits rouges, de la pêche de vigne ou encore des poires de Vendée.

Le Kamok

 

Cette liqueur de café est une anagramme du mot moka qui désignait le meilleur café.

Le kamok est un breuvage sirupeux élaboré à partir de trois grands arabicas torréfiés, de sucre cristallisé, d’alcool neutre et d’eau pure. Il vieillit deux ans en fût de chêne avant d’être mis en bouteille. Il se consomme en digestif, glacé ou mélangé à de la glace pilée.

Le kamok entre également dans la composition de cocktails ou de confiseries.